Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
 Haiti-Refondation.org

Couvre-feu en urgence sur toute l’étendue du territoire national

4 Juin 2016, 09:07am

Publié par haiti-refondation-org

Port au Prince la nuit (Crédit Photo Colleen Briggs)

Port au Prince la nuit (Crédit Photo Colleen Briggs)

Bureau de Communication de la Primature

Le Bureau de Communication de la Primature informe le public en général que, suite à des informations pertinentes relatives à la planification à grande échelle d’actes attentatoires à la vie et aux biens de la population, en particulier dans la zone métropolitaine, le Conseil Supérieur de la Police Nationale (CSPN) en date du 13 juin 2016, a pris la décision d’interdire toute circulation de personnes et de véhicules autres que ceux affectés au service de la Police Nationale d’Haïti (PNH) et les ambulances est interdite sur toute l’étendue du territoire de dix heures p.m. ce lundi 13 juin jusqu’à cinq heures a.m. ce mardi 14 juin 2016.

Le CSPN a instruit le Directeur général de la PNH de s’assurer de la stricte application de ladite mesure.

Les personnes qui pourraient se trouver dans l’obligation de circuler pour raison médicale sont invitées à contacter le Centre ambulancier national au numéro suivant *116.

 

Interdiction de circulation, dans la nuit du 13 au 14 juin 2016, sur tout le territoire national

 

Le CSPN dit vouloir prévenir d’éventuels troubles à l’ordre public

 

Par Ronald Colbert

Le Conseil supérieur de la Police nationale (Cspn) vient de décider, en urgence, d’interdire, sur tout le territoire national d’Haïti, toute circulation de personnes et de véhicules, à l’exception des ambulances et des patrouilles policières, de 10:00 pm ce lundi 13 juin 2016 (3:00 gmt le 14 juin 2016) à 5:00 am (10:00 gmt), le mardi 14 juin 2016, apprend l’agence en ligne AlterPresse.

Cette décision, qui correspond à une nouvelle forme de « couvre-feu », est adoptée dans un contexte d’incertitude politique, liée à la fin de mandat du président provisoire Jocelerme Privert, le mardi 14 juin 2016, aux termes de l’accord politique du 6 février 2016, signé par Martelly, Privert (alors président du sénat) et Cholzer Chancy, président de la chambre des députés.

La brusque décision de « couvre feu » de 7 heures d’horloge, prise dans la soirée du lundi 13 juin 2016, découlerait d’ « informations pertinentes, relatives à la planification, à grande échelle, d’actes attentatoires à la vie et aux biens de la population, en particulier dans la zone métropolitaine » de la capitale Port-au-Prince, indique un communiqué du bureau de la communication du Premier ministre Enex Jean-Charles.

La direction générale de La Police Nationale d’Haïti (PNH) est « instruite de s’assurer de la stricte application de ladite mesure », souligne le communiqué, en date du 13 juin 2016.

« Les personnes, qui pourraient se trouver dans l’obligation de circuler, pour raison médicale, sont invitées à contacter le Centre ambulancier national au numéro suivant *116 ».

Beaucoup de citoyennes et citoyens, surpris, à la dernière minute, de cette mesure, adoptée en toute urgence, risquent de se retrouver « bloqués ».

La décision de cette forme de couvre feu semble être prise à l’annonce de mouvements de rue, envisagés par les anciens tenants du pouvoir, dont l’ex-chef de gouvernement tèt kale Evans Paul.

Le communiqué, émis dans la soirée de ce 13 juin 2016, par le bureau de communication d’Enex Jean-Charles, ne fait pas mention de la manifestation « dite veillée patriotique », que projetait de tenir, dans la nuit du 13 au 14 juin 2016 (vers minuit = 5 :00 gmt le mardi 14 juin 2016), le nouveau groupe politique dénommé « entente démocratique » (rassemblant le Parti haïtien tèt kale / Phtk de l’ancien président Joseph Michel Martelly, la Konvansyon inite demokratik / Kid de l’ancien premier ministre tèt kale Evans Paul et leurs alliés).

Cette manifestation de Phtk, Kid et alliés entendait signifier la fin de mandat, le 14 juin 2016, du président provisoire Jocelerme Privert, en se basant sur les termes de l’accord politique du 6 février 2016.

Depuis plusieurs semaines, ces anciens tenants du pouvoir politique affirment leur intention de « déboulonner » Privert, coûte que coûte, le 14 juin 2016, et de le faire remplacer par son premier ministre Enex Jean-Charles.

Ce dernier, suivant leur plan, serait chargé d’organiser les élections de 2016.

A rappeler que le Conseil électoral provisoire (Cep) du 29 mars 2016 a publié officiellement, le lundi 6 juin 2016, le nouveau calendrier électoral 2016-2017, qui s’échelonne du 31 mai 2016 au 02 avril 2017.

Le 1er tour de la présidentielle, le 2e tour des législatives complémentaires et le 1er tour pour 1/3 du Sénat sont fixés au dimanche 9 octobre 2016.

Le 2e tour du scrutin présidentiel, le 2e tour pour 1/3 du sénat et les élections locales auront lieu le 8 janvier 2017.

La campagne électorale se déroulera du mercredi 24 août au vendredi 7 octobre 2016.
Le 30 janvier 2017 est la date retenue pour la publication des résultats définitifs de la présidentielle.

Est-ce que ces prévisions d’opérations électorales seront respectées ?

Immédiatement, après le communiqué du 13 juin 2016, des rues ont commencé à être vidées, a observé AlterPresse.

Personne ne sait quel impact pourra avoir la décision de « couvre feu » sur les occupations générales de la population, dont la poursuite des examens de 9e année fondamentale, débutés le lundi 13 juin et devant prendre fin le mercredi 13 juin 2016.

C’est également l’incertitude sur les possibilités de renouveler ou non, dans les prochaines nuits, la mesure d’interdiction de circulation de personnes et de véhicules, sur tout le territoire national en Haïti.

Toujours est-il que, dans certains quartiers, des groupes s’adonnaient à des réunions de prière, tandis que d’autres étaient rassemblés dans des activités musicales diverses.

Dans d’autres quartiers, des fanatiques du ballon rond écoutaient, à la radio, ou suivaient à la télévision (ceux qui disposaient de courant électrique public) la retransmission du match de football Venezuela vs Jamaïque, comptant pour l’édition centenaire spéciale de la Copa America (la 45e édition de la compétition régionale de football, qui se déroule du vendredi 3 au dimanche 26 juin 2016 aux Etats-Unis d’Amérique).

Ce lundi 13 juin 2016, en fin de journée (vers 6:00 pm, au lieu de 11:00 am = 4:00 pm gmt, heure initialement prévue), le parlement contesté a pu se réunir, en assemblée nationale (étaient présents 18 sénateurs – sur un effectif de 30 - et 87 députés – sur un effectif de 119 -, au deuxième appel nominal), pour recevoir l’exposé du bilan de gestion du gouvernement d’Enex Jean-Charles.

Dans cet exposé, Jean-Charles a, entre autres, insisté sur une « amélioration du climat sécuritaire », de son installation (fin mars 2016) à date (13 juin 2016).

Quelques heures plus tard (dans la soirée du lundi 13 juin 2016), il s’est, en quelque sorte, « rétracté », sur ses déclarations antérieures d’ « amélioration du climat sécuritaire », en décidant une mesure d’interdiction de circulation de personnes et de véhicules, sur tout le territoire national d’Haïti, face aux « informations pertinentes, relatives à la planification, à grande échelle, d’actes attentatoires à la vie et aux biens de la population, en particulier dans la zone métropolitaine » de la capitale Port-au-Prince.

Les dernières décisions de couvre feu en Haïti remontent à la période de coup d’Etat militaire (30 septembre 1991 – octobre 1994) et de renversement, à partir du 7 février 1986, de la dictature de Jean-Claude Duvalier (22 avril 1971 – 7 février 1986).

Source : www.alterpresse.org

Commenter cet article