Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
 Haiti-Refondation.org

CSJP, blocage interne, Anel Alexis Joseph indexé

23 Août 2013, 11:13am

Publié par haiti-refondation-org

CSJP, blocage interne, Anel Alexis Joseph indexé

par Roberson Alphonse

 

Sept membres du CSPJ ont, dans un communiqué rendu public ce jeudi, informé la population sur des entraves rencontrées dans le cadre de l'enquête disciplinaire diligentée après la mort subite du juge Jean Serge Joseph le 13 juillet. Il y a, selon ces conseillers, « des difficultés internes » entravant « l'accomplissement de cette mission ».

Selon eux, le président du CSPJ, Anel Alexis Joseph, « s'est opposé à ce que des personnalités politiques pointées du doigt dans le cadre de ce dossier soient entendues ». « De plus, ont-ils poursuivi, le président du CSPJ, en dehors de la délibération du conseil, est intervenu dans la presse, à titre individuel, pour laisser croire que le conseil ne prendra aucune position sur ce dossier ».

Ces conseillers, dont Dillia Lemaire, Max Elibère Jacques Létang, ont appelé au respect du principe de collégialité qui doit gouverner le CSPJ et garantir son indépendance. Cette prise de position de ces 7 conseillers intervient après que des organisations de défense des droits de la personne, dont le RNDDH, la Plateforme des organisations haïtiennes de droits humains et la Commission épiscopale nationale justice aient exigé que le CSPJ sorte de son mutisme après avoir annoncé l'ouverture d'une enquête disciplinaire sur ce dossier.

La commission montée par le Sénat pour enquêter sur ce dossier avait conclu qu'il y a eu effectivement rencontre entre le juge Jean Serge Joseph et le président Martelly, le Premier ministre Laurent Lamothe, le ministre de la Justice Jean Renel Sanon au cabinet de Me Gary Lissade. Ce que les intéressés démentent en bloc.

Cette sortie de ces conseillers va relancer la polémique sur ce dossier.

Le 2 juillet 2013, le juge d'instruction Jean Serge Joseph avait provoqué tout un tollé médiatique en demandant au président Michel Joseph Martelly d'autoriser le Premier ministre, des ministres à se présenter comme témoins devant le tribunal dans une action en justice pour corruption contre la première dame, Sophia St-Rémy Martelly, et Olivier Martelly, fils du chef de l'Etat. 11 jours plus tard, le juge, victime d'un ACV, entre en urgence à l'hôpital Bernard Mevs samedi à 3 heures du matin. Il y meurt dix-huit heures plus tard et laisse encore derrière lui une bataille rangée et des thèses.

Roberson Alphonse

http://lenouvelliste.com/

CSJP, blocage interne, Anel Alexis Joseph indexé

Commenter cet article