Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
 Haiti-Refondation.org

Jacmel : Des milliers de personnes manifestent contre l’Insécurité

21 Novembre 2012, 08:01am

Publié par haiti-refondation-org

Des milliers de manifestants à Jacmel lancent des pierres sur les autorités après un enlèvement meurtrier

Le petit Jori Maxi, trois ans le mois prochain, a été kidnappée et son oncle, l’agronome Jean-Marie Patrice Etienne, tué, parce qu’il s’y opposait ; des changements pourraient être opérés au sein de la police régionale visée par la colère de la rue en même temps que la délégation du sud-est et l’ED’H

Publié le lundi 19 novembre 2012

Plusieurs milliers de personnes ont violemment manifesté lundi à Jacmel (environ 80 km au sud-est de Port-au-Prince) où ils se sont livrés à des jets de pierres contre le commissariat de police de la ville, la délégation du sud-est et la résidence du directeur régional de l’Electricité d’Haïti, dans le cadre d’un mouvement de protestation contre un violent kidnapping accompagné de meurtre.

Au cours d’une irruption dans une maison familiale à Demontreuil, une section communale de Bas Cap Rouge, des bandits ont abattu dans la nuit de samedi à dimanche Jean-Marie Patrice Etienne, un jeune agronome de 30 ans, qui tentait de s’opposer à l’enlèvement de son neveu de trois ans environ, Jori Maxi.

La mère de l’enfant, Marie Johanne Barbara Etienne, a été, quant à elle, passée à tabac.

Estimant que les autorités étaient pour beaucoup dans la détérioration du climat sécuritaire et le développement du crime organisé dans une ville généralement paisible, les jacméliens ont ciblé la police supposément passive et l’ED’H qui pratique un rationnement sévère ayant plongé dans le noir la métropole du sud-est.

Selon les observations du correspondant local de Radio Kiskeya, la tension n’était pas retombée malgré l’interruption de la manifestation sans intervention des forces de l’ordre.

En fin de journée, d’intenses rumeurs faisaient état de changements imminents dans le commandement de la PNH au niveau régional.

Du côté de la famille du petit Jori, on ignorait si ses ravisseurs avaient formulé une demande de rançon.

Devenu une véritable industrie très lucrative, le kidnapping crapuleux connaît depuis quelques semaines une nette remontée après une période d’accalmie. Le mois dernier, le puissant homme d’affaires Clifford Brandt, aux ramifications multiples jusque dans l’entourage du pouvoir, a été arrêté suite au rapt de deux autres membres de la bourgeoisie, Nicolas et Coralie Moscoso, libérés depuis.

Un médecin très connu au Cap-Haïtien (nord), le Dr Robert Dugué, a été libéré la semaine dernière plusieurs jours après avoir été victime d’un enlèvement brutal.

Le week-end écoulé, une demoiselle de 18 ans a été interceptée à bord d’une voiture en regagnant, en compagnie de sa mère, son domicile en Plaine (banlieue nord de la capitale). L’otage avait vu ses ravisseurs l’emmener vers une destination inconnue d’où elle n’était toujours pas revenue lundi. spp/Radio Kiskeya

 http://www.radiokiskeya.com/spip.php?article9298

 

Les habitants de Jacmel déterrent la hache de guerre contre l’Insécurité.


Hier à 10h51 | Par F. Thurin/ El Zidor/Dieul Desir

Des milliers de citoyens jacméliens, jeunes surtout, ont manifesté à Jacmel dès six heures le matin de ce lundi 19 novembre contre l’insécurité.

Les jacméliens encore dans la rue pour conjurer l’inséc

Partant de la Barranquilla, sur le site de l’ancienne pompe à essence Shell, pour ceux qui connaissent bien Jacmel, la manifestation a parcouru les rues de Jacmel, réclamant Justice pour les victimes de l’insécurité , Jean Mary Patrice Etienne, précisément, et exhortant les autorités de l’administration publique, entre autres le directeur départementale du sud-est de la police nationale à prendre leur responsabilité.
‘’Aba insécurité, la police pran responsabilitew’’ ‘’Siw pa vlen’ manifeste, konnenw konplis’’ ‘’Aba kidnapping’’ sont les slogans inscrits sur les affiches et scandés par les manifestants.
Arrivée devant le central thermique du centre semi autonome de l’électricité de Jacmel (CSAEJ), les manifestants ont tente d’y pénétrer après l’avoir attaqué à coups de pierres, puis ils se sont rendus sur la route Meyer chez le directeur du CSAEJ mais heureusement celui-ci était absent. La manifestation a brisé les vitres des fenêtres de la résidence de celui-ci à coups de pierre, parce que selon les manifestants la mauvaise gestion de ce directeur facilite les opérations des bandits.
De retour de Meyer plusieurs individus se sont massés dans les ruines de l’ancienne usine de transformation du citron à St Cyr chez Jacky Khawly et envoyés des pierres sur les manifestants. Mecontents ces derniers ont pourchasses ces citoyens, ils ont brûlé la motocyclette et une génératrice d’un d’entre eux.
La manifestation s’est bouclée au Bel ‘air vers les onze heures.
Notons que le 17 octobre houngan jean Mary Domond a assassiné Regista Desameau, le 22 de ce même mois les bandits armés ont tenté de kidnapper lechirurgien- gynécologue de l’hôpital Saint Michel de Jacmel Jean Mary Brissault, le 3 novembre les bandits non identifiés ont assassiné un inconnu à ruelle Vague à Lamandou, ce 18 novembre l’assassinat ingénieur agronome Jean Marie Patrice Etienne, enfin ce lundi 19 Novembre des bandits cagoules ont tué Luxama Pierre aux Anses-à-Pitre .

Source:Bonzouti.com

 

 

Les jacméliens encore dans la rue pour conjurer l’insécurité.

 Les habitants de Jacmel déterrent la hache de guerre contr

Aujourd'hui à 09h21 | Par F. Thurin/El. Zidor

Ils sont plusieurs milliers de jacméliens à manifester ce mardi contre l’Insécurité voulant s’installer dans leur ville chérie.

Malgré la présence aujourd‘hui d’agents d’unités spécialisées de la police nationale comme Cimo et Swat Team les manifestants arrivent à paralyser la vie socio -économique de la métropole du sud-est.
Le secteur des affaires, les institutions privées et publique, les établissements scolaires et même les fameuses ‘’Bank borlette’’ ferment leurs portes.
Les manifestants réclament Justice pour le jeune ingénieur –agronome Jean-Mary Patrice Etienne tué samedi dernier et la libération du jeune Johim Maxi kidnappé par les assassins de monsieur Etienne.
La présence des agents spécialisés de la PNH a au début inquiété les manifestants, et a engendré un affrontement entre la police et les manifestants au portail de Léogane, entrée principale de Jacmel.
La PNH a du use de gaz lacrymogène pour maitrise la foule en furie. Deux enfants ont respiré ce gaz toxique et reçoivent les soins nécessaires à l’Hôpital St Michel de Jacmel.
Le commandant de la Swat team a du s’adresser aux manifestants pour leur expliquer qu’ils viennent en renfort à la police de Jacmel non pas pour mater les manifestations mais plutôt pour les sécuriser. Il les exhorte à revendiquer pacifiquement sans lancer des pierres ni ériger des barricades de pneus enflammés.
Effectivement les manifestants ont suivi les conseils du commandant Swat Team, ils ont continué à manifester pacifiquement.

Source:Bonzouti.com

 

La délégation du Sud-Est rencontre la société civile de Jacmel.


Par Zidor Elmond

La délégation du sud ‘est, la mairie de Jacmel, la justice, la police nationale, la société civile et le sénateur Wencesclass Lambert se sont réunis en cellule d’urgence dans la délégation du sud ‘est ce mardi 20 novembre 2012 en vue de prendre des résolutions aux différents problèmes que confronte la ville de Jacmel en particulier et le sud ‘est en général.

Dans cette rencontre, le délégué départemental du sud ‘est Pierre Michel Lafontant exhorte la population de mettre un terme à la série de manifestations débutée depuis le weekend dernier pour la sauvegarde de la vie de Johim MAXI, cet enfant de trois ans kidnappé dimanche dernier.
La société civile de Jacmel propose aux autorités : le renforcement de l’effectif de la P .N H dans le département du sud ‘est et la doter des moyens logistiques pouvant fournir de service à la population et augmenter la production d’électricité au niveau de la cité d’Alcius Charmant.
‘’ Ce sont ces problèmes qui sont à la base de l’insécurité de la ville’’ a-t-elle expliqué.

Source:Bonzouti.com

 

Deklarasyon pou laprès

Hier à 18h43 | Par KROS, Kolektif Anba Zanmann, OPL, MRN, FUSION, KID

Jakmèl, 20 novanm 2012

Òganizasyon ak pati politik k ap milite nan depatman Sidès la ki se : KROS, Kolektif Anba Zanmann, OPL, MRN, FUSION, KID ; santi yo touche devan sitiyasyon malouk peyi a ap konnen depi kèk tan, sitou ak jan machin ensekirite a ap vale teren nan depatman Sidès la, patikilyèman nan komin Jakmèl.

Sitiyasyon sa a se rezilta jesyon politik pouvwa ak otorite eli nan depatman an ki jwenn sous li nan pouvwa Leta santral la ki li menm plonje ra kou nan kòwipsyon, malvèsasyon, enpinite epi k ap sitire asasen ak kidnapè menn lè kriminèl yo avwe se yo ki komèt krim nan. Se rezilta iresponsablite dirijan pouvwa a ki prefere al gade match foutbòl an Ewòp pandan peyi ap fete viktwa lame endijèn nan te ranpòte sou lame peyi Ewòp yo, 18 novanm 1803. Yon souflèt anplis pou Desalin ak lòt zansèt yo ki te bay san yo pou Ayiti te granmoun tèt li.

Sa pa ta kapab lòt jan, lè palmantè mete tèt yo ak apantè , notè ak lòt moun nan aparèy lajistis la nan depatman an ap mache pran tè prive ak tè Leta moun; lè palmantè ak gwo anplwaye ONA Jakmèl ki dechèpiye lajan kotizasyon ti anplwaye enstitisyon piblik ak prive ap sikile lib e libè nan vil la.

Si jodi a popilasyon an pa ka jwenn sekirite se paske se Senatè ak depite ki detèmine ki kote pou lapolis prezan ak kote pou l pa prezan. Se Senatè ak depite ki deside ki lè ak kibò pou transfere oubyen revoke, jij de pè ak polisye nan depatman an. Sa poko gen 2 jou depi se Wencesclass Lambert ki anonse nan laprès swa dizan mezi k ap pran pou rezoud pwoblèm ensekirite a. Sa ki pwouve yon lòt fwa ankò Wencesclass jwe tout wòl eksepte wòl senatè a. Sa ki pouse nou mande delege Pierre Michel Lafontant ranmase karaktè l osnon bay demisyon l. Desizyon pou transfere yon sèl kou tout polisye ki nan komisarya Jakmèl la pa lòt bagay sinon mannèv politik ki gen pou objektif mete polisye pa l ki pou sèvi l ak frè animal politik li. Bourik mèt mete chapo fòk zòrèy li parèt !

Soti mwa jiyè pou rive mwa novanm ane sa a, nou pa ka konte konbyen ka moun ki viktim zak sasinay, vòl, vyòl ak kidnaping nan depatman an. De (2) dènye ka ki soulve kòlè ak endiyasyon popilasyon an se kidnaping doktè Jean-Marie Brissot epi sasinay ki fèt sou agwonòm Jean-Marie Patrice Etienne annsanm ak anlèvman Johim Maxi ki poko menm gen 3 an, anba vant manman l. Pou moun ki pa konnen, Agwonòm Jean-Marie se yon jèn 32 zan kipa gen manman kip a gen papa e ki apèn fini etid li.

Òganizasyon ak pati politik ki siyen anba nòt sa a kondane ak tout fòs yo kalite zak kriminèl sa yo. Yo apiye san rezèv tout mouvman leve kanpe san vyolans k ap fèt pou mande jistis ak reparasyon pou viktim yo ak pou jwenn Ti Johim byen vivan, epi mete kriminèl yo anba kòd.

Òganizasyon ak pati politik yo ap mande tout lòt òganizasyon militan, tout lòt pati politik pwogresis, tout sitwayen konsekan tout popilasyon an jeneral pou rete mobilize, pou kontinye bat chalbari dèyè ensekirite, lamizè, grangou, chomaj, kòripsyon, elatriye…

Aba kindanping ! Aba ensekirite !

Viv Ayiti ! Viv Sidès !

Pou :

KROS Lesly Cacisse ________________________
Kolektif Anba Zanmann Mushi Jean-Baptiste ______________________
OPL Antonis Télémaque : _______________________
MRN Raymond Jean-François_____________________
FUSION Roc Auxène ______________________________
KID Macula Bellevue ___________________________


Route des Orangers Aviation Jacmel Tel 509 2813634 http://crose-haiti.blogspot.com

Source:Bonzouti.com

Commenter cet article