Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
 Haiti-Refondation.org

Bras de fer entre le CEP et le CSPJ : Deux conseillers électoraux refusent d’être déchouqués

9 Octobre 2012, 10:26am

Publié par haiti-refondation-org

Coup de tonnerre entre le CEP et le CSPJ : Deux conseillers électoraux rejettent toute idée de démission

A la veille du verdict du CSPJ devant lequel ils ont refusé de se présenter, Salnave Exantus et Yves Benoît Jean-Marie, agacés par les multiples prises de position sur leur sort, ont enfoncé le clou en se présentant comme des « juges inamovibles » que rien ni personne ne peut forcer à partir, sauf la haute cour de justice

Cep demission

Photo HPN

Deux des six membres du Conseil électoral permanent en mal de légitimité, Salnave Exantus et Yves Benoît Jean-Marie, ont jeté lundi après-midi un pavé dans la mare en se présentant comme des « juges inamovibles » pour écarter sans équivoque l’idée de démissionner même si une telle demande émanait du Président Michel Martelly en personne.

S’exprimant lors d’un point de presse, les deux hommes, désignés par le Conseil supérieur du pouvoir judiciaire au bout d’un processus très contesté, ont fait part de leur étonnement après avoir été invités à se présenter devant les membres du CSPJ dans le cadre de la reprise du vote. « Nous comprenons mal ce débat engagé dans la presse et qui veut nous faire croire que nous devons répondre aux questions du CSPJ », a affirmé, l’air contrarié, Salnave Exantus arguant que depuis leur prestation de serment devant la Cour de cassation, ils n’avaient plus de comptes à rendre à l’instance dont ils sont issus.

De fait, MM. Exantus et Jean-Marie -de même que Patrick Métellus, le troisième représentant au CEP de l’organe de contrôle du système judiciaire- n’ont pas passé l’interview prévue pour les douze candidats présélectionnés, ultime étape du processus de certification avant la désignation, en principe ce mardi, des trois postulants retenus.

« Si l’arbitre a commis une faute, nous n’en sommes pas responsables », a, plus loin, lâché le conseiller Exantus en critiquant le CSPJ qui a, pendant plusieurs semaines, fait face à une grave scission ayant largement entamé sa crédibilité à cause du choix entaché de fraudes, en juillet dernier, de ses représentants au sein de l’organisme électoral bloqué à six membres et qui attend toujours d’être complété par le Parlement.

Celui qui est responsable de la communication, dans l’équipe ayant à sa tête Me Josué Pierre-Louis, soutient que ses collègues et lui entendent remplir leur mission consistant à organiser des élections libres et démocratiques, en toute indépendance.

« Nous ne dépendons ni du Président (Martelly) ni du CSPJ », a pour sa part indiqué avec fermeté Yves Benoît Jean-Marie qui met en avant la constitution amendée qui fait des membres du Conseil électoral permanent des juges inamovibles passibles seulement de la haute cour de justice pour fautes commises dans l’exercice de leurs fonctions.

Le frère de la ministre de l’économie et des finances, Marie Carmelle Jean-Marie, estime que le chef de l’Etat ne fait qu’exprimer un point de vue personnel lorsqu’il intervient sur le dossier du CEP sans avoir le pouvoir de pousser l’un de ses membres à se retirer.

Accroché à la formation pourtant très controversée du Conseil électoral, Michel Martelly a clamé sur tous les toits que la constitution ne lui permettait pas de rappeler les conseillers électoraux ni d’interférer dans les affaires du CSPJ, en soulignant à l’envi -même si c’est san convaincre grand monde- l’indépendance des deux institutions.

Les déclarations belliqueuses de Salnave Exantus et d’Yves Benoît Jean-Marie viennent compliquer davantage l’équation politique et plomber un peu plus le processus électoral, déjà mis à mal par des manœuvres orchestrées par le pouvoir qui ont eu pour effet de porter une bonne partie de l’opposition à se radicaliser, dans un contexte d’agitation sociale où le départ du Président Michel Martelly est même réclamé. spp/Radio Kiskeya

http://www.radiokiskeya.com/index.php

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Les Remous de l'actualité des samedi 6 et dimanche 7 octobre 2012

Steven Benoît met en garde son collègue François Anick Joseph

Le sénateur Steven Benoît a mis en garde son collègue François Anick Joseph qui compte entamer des démarches en vue d’interpeller de manière hâtive le Premier ministre Laurent Salvador Lamothe et son gouvernement. Le premier sénateur de l’Ouest a estimé que son partenaire de l’Alternative doit s’assurer d’avoir une majorité au grand Corps avant d’entreprendre une telle démarche.

Paul Denis salue la dernière résolution du Sénat

Le grand conseiller de l’organisation politique INITE a salué la dernière résolution du Sénat exigeant le retrait de trois juges de la Cour de cassation, Kesner Michel Thermézy, Frantzy Philémon et le président du conseil supérieur du pouvoir judiciaire (CSPJ), Anel Alexis Joseph. L’ex-ministre de la Justice a estimé que c’est pour le grand Corps un pas dans la bonne direction. Abondant dans le même sens, le président de la Fédération protestante d’Haïti(FPH), Sylvain Exantus, a fait remarquer que le retrait du président du CSPJ n’aura aucune conséquence sur le fonctionnement de l’institution judiciaire.

Arrestation de cinq individus à Port-de-Paix

Les autorités policières ont procédé à l’arrestation de cinq individus, le jeudi 4 octobre 2012, à Port-de-Paix (département du Nord-Ouest). Ces individus seraient impliqués dans l’assassinat du journaliste de Radio Contact à Port-de-Paix, Benson Rock. Ce dernier a été tué dans la nuit du mardi 2 au mercredi 3 octobre 2012, lors d’une attaque de plusieurs bandits armés.

Les assises criminelles se poursuivent à Saint-Marc

 Les assises criminelles sans assistance de jury se poursuivent au tribunal de première instance de Saint-Marc (département de l’Artibonite). A l’issue des premières séances, au moins trois personnes dont un évadé de prison nommé Jean Rony Louis ont été condamnées à plusieurs années d’emprisonnement. Ces assises, ouvertes le 2 octobre 2012, prendront fin le 10 octobre.

5e anniversaire du monument commémoratif haïtien en Géorgie

La société américaine d’histoire d'Haïti (HAHS), dans une note acheminée au journal Le Nouvelliste, a annoncé la célébration du  5e anniversaire du monument commémoratif haïtien, qui aura lieu le samedi 6 octobre 2012, à Franklin Square à Savannah, en Géorgie. Cet événement festif est organisé en l’honneur de nos ancêtres, «  les chasseurs volontaires de Saint-Domingue », des Haïtiens  qui ont combattu  aux côtés des Américains durant le « siège de Savannah », le 9 octobre 1779. La HAHS est une organisation à but non lucratif qui cherche à établir la vérité et l’exactitude dans les événements historiques relatifs aux Haïtiens et aux personnes d’ascendance haïtienne.

Didier Lebret désapprouve les manifestations antigouvernementales

L’ambassadeur de France accrédité en Haïti, Didier Le Bret, s’est prononcé contre les mouvements de protestation antigouvernementaux qui se multiplient dans plusieurs régions du pays. Selon le diplomate, cette stratégie ne permettra pas de résoudre le problème. De l’avis de M. Le Bret, le pays a déjà véu ce genre de situations, mais elles n’ont rien apporté de positif.

Manifestation antigouvernementale aux Cayes

Plusieurs dizaines de personnes ont investi les rues dans la troisième ville du pays, ce vendredi 5 octobre 2012. Ayant à leur tête le sénateur Moïse Jean Charles, les manifestants réclamaient le départ du président Michel Joseph Martelly.  Sur leur parcours, ils ont fait face à un groupe de partisans du chef de l’Etat.

Martelly à Petit-Goâve

Une délégation composée, entre autres, du président de la République, Michel Joseph Martelly, de l’ambassadeur des Etats-Unis en Haïti, Pamela White, du ministre de la Communication, Ady Jean Gardy, s’est rendue jeudi à Petit-Goâve. Ces officiels ont participé à l’inauguration de 1,25 kilomètre de route financé par le gouvernement américain à travers l’USAID.

Manifestation à Miragoâne

Plus d’une centaine d’habitants ont gagné les rues le jeudi 4 octobre 2012 à Paillant, une commune de Miragoâne (département des Nippes). Les manifestants réclamaient de l’eau potable, des infrastructures routières, des services sanitaires de base, de l’électricité et la baisse des prix des produits de première nécessité. Ils ont protesté contre la nomination de certaines personnes dans l’administration publique de la région. Selon eux, ces nouveaux fonctionnaires ne seraient pas à la hauteur de leur tâche.

La ministre des Finances réagit sur le conflit Sénatus-Sanon

La ministre de l’Économie et des finances, Marie Carmelle Jean Marie, a réagi sur la demande de franchise sollicitée par l’ex-commissaire du gouvernement, Jean Renel Sénatus du ministère de l’Économie et des Finances. Selon la ministre, c’est un dossier classé. « Je ne crois pas qu’une demande de franchise refusée puisse faire l’objet d’une révocation », a-t-elle ajouté.

Le dossier du sénateur Zenny classé

Le dossier du sénateur Edwin Zenny a été classé sans suite. Cette information a été  confirmée cette semaine par le chef du parquet de Jacmel, Jean Antoine Ferreau. Ce dernier dit avoir décidé au regard de la loi. Le parlementaire ne peut être poursuivi en raison de son immunité, selon les précisions de l’homme de loi.

Inauguration d’un centre de soins ARV  à Martissant

La Fondation pour le développement et l’encadrement de la famille haïtienne (FONDEFH) a procédé, ce vendredi 5 octobre 2012, en son local sis à Cité l’Eternel, Martissant, à l'inauguration d’un centre de soins et traitements aux antirétroviraux (ARV).  Présent à cette cérémonie, l’ambassadeur des Etats-Unis en Haïti, Pamela White, a indiqué que depuis son retour plus de vingt ans après y avoir travaillé ici à l’USAID, elle a pu constater des efforts louables consentis pour rendre les soins de santé plus accessibles malgré toutes les catastrophes ayant frappé le pays.

Bonne marche du «guichet unique électronique»

La deuxième réunion du comité de pilotage du projet de modernisation du processus d’enregistrement de sociétés anonymes s’est tenue le jeudi 4 octobre 2012 à l'hôtel Montana par le ministère du Commerce et de l’industrie (MCI). Cette réunion a permis au comité de pilotage, dont chaque membre a pour mission d'accompagner l'équipe d'exécution de 6 membres, de constater avec satisfaction que le projet avance dans la bonne direction et est en passe d'atteindre l'objectif de faire passer de 105 à 10 jours le délai de création d’une société anonyme.

Présentation du projet « Ede pèp, kore etidyan »

Le Premier ministre Laurent Salvador Lamothe a participé, mercredi à la Primature, à la présentation, par Klaus Eberwein, directeur général du Fonds d’assistance économique et social (FAES), du projet baptisé : « Ede pep, kore etidyan », pour donner suite aux promesses faites le 12 septembre 2012 aux étudiants de l’Université d’Etat d’Haïti par le président Martelly. En présence de M. Vanneur Pierre, ministre de l’Éducation nationale, et de Jean Vernet Henry, recteur de l’Université d’État d’Haïti (UEH), le directeur général du FAES a expliqué que ce programme consiste principalement à accorder une subvention de 2 000 gourdes mensuellement durant les 9 mois 18 000 gourdes au total) de l’année académique 2012-2013 à chaque étudiant de l’UEH dont le nombre est de 22 000 étudiants.

Forum sur les politiques publiques inclusives en matière de handicap

Le président Michel Martelly a participé jeudi, à l’hôtel Montana, à un forum gouvernemental sur les politiques publiques inclusives en matière de handicap.  Y participaient également le Premier ministre Laurent Lamothe, le secrétaire général adjoint de l’Organisation des États américains (OEA), M. Albert Ramdin, quelques ministres du gouvernement, des secrétaires d’État et des directeurs généraux. Cette activité a été réalisée par le Bureau du secrétaire d’État à l’Intégration des personnes handicapées (BSEIPH) et le projet de renforcement du cadre juridique pour les personnes handicapées en Haïti de l’OEA.

6e édition de la « Foire traditionnelle Georges Liautaud »

La sculpture sur fer est à l’honneur à la 6e édition de la « Foire traditionnelle Georges Liautaud » qui se tiendra les 5, 6 et 7 octobre 2012 à l’atelier Serge Jolimeau, au Village artistique de Noailles (Croix-des-Bouquets). À cette occasion, la fondation AfricAmerica a annoncé le vernissage d'une exposition-vente des œuvres de 4 grands artistes : le duo Kongo Lawouse : David Boyer et Dubréus Lhérisson du Bel-Air (boutons, perles, paillettes et matériaux de récupération) ; Jn-Baptiste du village Noailles (paillettes et perles) et Jose Delpé du village Noailles (sculpture en métal et matériaux de récupération). Le vernissage aura lieu le samedi 6, à partir de 10 heures du matin, au Musée Georges Liautaud, au village Noailles.

Laurent Lamothe rencontre le secteur privé

Le Premier ministre, Laurent Lamothe a organisé jeudi matin une rencontre avec un groupe du secteur privé des affaires. Au cours de cette réunion, le Premier ministre a affirmé que le secteur privé doit créer des emplois et le gouvernement des programmes sociaux. Reginald Boulos, président du Groupe Boulos, a dit que cette rencontre avec le gouvernement doit devenir un moteur pour le développement des PME en Haïti. Stephan Coles, président du Coles, a affirmé pour sa part que le manque à gagner annuellement aux douanes est de l'ordre de 200 millions de dollars américains.

Rencontre de suivi avec Laura Graham

Le Premier ministre Laurent Salvador Lamothe a rencontré jeudi, Laura Graham, la chef de cabinet de la Clinton Foundation. L'objectif de la rencontre était d'assurer le suivi des différentes rencontres d’échanges à la 67e Assemblée générale Des nations unies, la semaine dernière à New York.

Trois nouveaux vaccins seront bientôt introduits en Haïti

Le ministère de la Santé Publique et de la Population (MSPP) compte sous peu introduire trois nouveaux vaccins dans le programme national de vaccination. Cette initiative vise à réduire la mortalité infantile et juvénile dans le pays en luttant contre certaines maladies notamment les maladies Diarrhéiques, la pneumonie et la méningite. Le pentavalent sera le premier des trois nouveaux vaccins à être introduit par le MSPP prochainement. Les deux autres intégreront le programme d'ici 2013 et compléteront la liste des vaccins traditionnels offerts par le MSPP, a expliqué le Dr Jeannot François, responsable du programme élargi de vaccination au MSPP.

Des enfants haïtiens seront opérés en France

Deux enfants haïtiens malades s'apprêtent à quitter le pays à destination de la France, où ils doivent subir des interventions chirurgicales au niveau du cœur. Ces enfants ont été sélectionnés par des médecins français du Centre hospitalier universitaire (CHU) de Toulouse qui avaient déjà mené les premières opérations à cœur ouvert jamais réalisées dans le pays .Cette première a été rendue possible par La Chaîne de l'espoir, une organisation humanitaire qui intervient en Haïti depuis le séisme de janvier 2010, en traumatologie et chirurgie plastique notamment. La grande mission des organisations Chaîne de l'espoir et Gift of life est d'implanter un centre de cardiologie en Haïti avec un personnel haïtien formé.

Une session d'information à l'intention des journalistes

Le Bureau de la première dame de la République, en partenariat avec le ministère de la Santé Publique et de la Population (MSPP) et le Centre de communication (CECOSIDA) organisent, le mercredi 10 octobre 2012, une session d'information à l'intention des travailleurs de la presse. L'objectif de cette activité est d'informer le public à travers les médias des différentes actions conduites par la Direction de Santé de la Famille (DSF) et ses partenaires dans le cadre de l'élimination de la transmission du VIH, de la mère à l'enfant (ETME) d'ici 2015. Cette session aura lieu, à  10 heures du matin, à la salle conférence du MSPP à la rue Sainte Honoré.
Source : http://lenouvelliste.com/article4.php?newsid=109714

Commenter cet article