Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
 Haiti-Refondation.org

Le nombre de personnes souffrant d'insécurité alimentaire en Haïti a doublé selon le PAM

10 Février 2016, 14:36pm

Publié par haiti-refondation-org

Galette de boue

Galette de boue

« Haïti fait face à la pire crise alimentaire depuis 15 ans, a déclaré ce mardi 9 février le Programme des Nations Unies pour l'alimentation mondiale. La situation alimentaire dans le pays est de plus en plus dramatique. Pour une bonne partie des Haïtiens, se nourrir relève de l’exploit. Dans certains endroits du pays, les gens mangent de la boue. D’où la nécessité d’agir vite.

Pourtant malgré cette situation plus que préoccupante et un contexte politique plutôt délicat, c'est le dernier jour gras, beaucoup d'Haïtiens  iront danser le carnaval.

--------------------------------------------------------------------------------------------

Une troisième année consécutive de sécheresse, aggravée en 2015 par le phénomène El Nino, a poussé de nombreuses personnes dans la pauvreté et a doublé le nombre de personnes souffrant d'insécurité alimentaire sévère, a déclaré ce mardi le Programme alimentaire mondial des Nations Unies (PAM).

Selon l'Agence des Nations Unies ,3.6 millions de personnes souffrent de la faim, dont 1.5 million sont en situation d'insécurité alimentaire sévère, révèle une nouvelle étude réalisée par le PAM, l'Organisation des Nations Unies pour l'Alimentation et l'Agriculture (FAO) et la Coordination Nationale de la Sécurité Alimentaire en Haïti (CNSA).


Au printemps, les agriculteurs ont perdu jusqu'à 70% de leur récolte dans certaines régions. Ces pertes ont eu une influence directe sur le prix des produits de base, ceux-ci ayant parfois doublés. Dans un pays où 75% de la population vit avec moins de 2 dollars par jour et où 50% de la population dépend de l'agriculture, la sécheresse entraine des conséquences désastreuses sur la sécurité alimentaire de nombreuses familles.


« S'il ne pleut pas avant la récolte de 2016, cela voudra dire que de nombreux agriculteurs perdront leur troisième récolte consécutive et ne pourront pas subvenir aux besoins de leur famille » a déclaré Wendy Bigham, Directrice adjointe du PAM en Haïti. « Nous devons les aider à couvrir leurs besoins immédiats tout en les aidant à construire leur résilience »


Le phénomène El Nino qui a commencé au début de l'année 2015 est l'un des plus forts jamais enregistrés et affecte la sécurité alimentaire des personnes les plus vulnérables dans le monde entier. Dans certaines régions jusqu'à 70% de la population est en insécurité alimentaire et selon une nouvelle étude de l'UNICEF, des taux de malnutrition au-dessus des seuils d'alerte ont été observés dans plusieurs communes, certains témoignant d'une situation d'urgence.


Sur la base de ces nouvelles études, le PAM va intensifier son opération d'urgence afin de répondre aux besoins immédiats de 1 million de personnes en situation d'insécurité alimentaire sévère en effectuant des transferts d'argent ainsi qu'en distribuant des rations de nourriture.


Ces distributions immédiates seront complétées par des programmes d' « Argent Contre Travail » où 200.000 personnes recevront de l'argent en échange de leur travail sur des projets de gestion de l'eau ou de conservation de sol mis en place pour favoriser le développement à long terme. Le PAM a déjà implémenté des projets d' « Argent contre Travail » pour plus de 30.000 personnes dans les zones les plus affectées par la sècheresse.


En coordination avec le gouvernement, le PAM a également distribué des rations de nourriture depuis novembre à 120.000 personnes affectées par la sécheresse. Une ration de deux mois peut nourrir une famille de 5 personnes et comprend des aliments de base comme du riz, des légumineuses, de l'huile, du sucre et du sel.


De plus, le programme de cantines scolaires du PAM apporte une assistance cruciale à près de 500.000 enfants en leur assurant de pouvoir manger au moins un repas quotidien, parmi eux beaucoup se trouvent dans des régions touchées par la sécheresse.


Il est essentiel que le PAM continue à apporter une aide d'urgence pour que les familles puissent subvenir à leurs besoins jusqu'à la prochaine récolte qui n'aura pas lieu avant juillet 2016. Le PAM, qui est financé uniquement par des contributions volontaires, a besoin de lever 84 millions de dollars afin de couvrir les besoins alimentaires de base de 1 million d'Haïtiens.

Source : EJ/Radio Métropole Haïti

Commenter cet article